Image: Ursula von der Leyen et Greta Thunberg - La panique ou le "Green Deal"? - Bruxelles, 4 mars 2020
Panique ou "Green Deal"? - Bruxelles, 4 mars 2020

Changement climatique

1.  Un problème global - 3 stratégies

 

Le changement climatique est un problème mondial qui ne peut être résolu que par une coopération mondiale efficace et efficiente. Cependant, il existe des divergences d'opinion considérables dans le monde sur les risques, l'urgence, la faisabilité et l'efficacité des mesures à prendre. - Avec la question 10 du questionnaire de Our New Europe, tous les Européens sont invités à choisir l'une des trois stratégies climatiques suivantes:

 

1.  Apocalypse climatique - colère, peur et désespoir: "Selon Greta Thunberg et les jeunes du climat en grève scolaire dans le monde, "tout doit changer - maintenant!" - "Plus d'exploitation - plus de bla-bla!" - "Nous sommes en grève pour détruire le système!" - Afin d'éviter la catastrophe climatique, commençant déjà à s'abattre sur nous, et pour atteindre l'objectif de limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5 degré au maximum d'ici 2030 au plus tard, il nous faut :

  • Une transformation radicale et mondiale, immédiate et complète de notre économie et de notre société, tout d'abord par notre mode de vie personnel (manger, travailler, faire du shopping, habiter, voyager..);
  • Des mesures drastiques dans tous les pays, qui vont bien au-delà des déclarations fanfaronnantes et des
    exigences financières dures obtenues jusqu'ici!
  • Une organisation climatique de l'ONU plénipotentiaire et autonome - c'est-à-dire:
    • Conférences COP 27ff pouvant prendre des résolutions contraignantes et des sanction pour tous les pays;
    • Une nouvelle agence svelte et indépendante responsable pour un controlling efficace et incorruptible;
    • Un IPCC (International Panel of Climate Change; IPCC) apolitique et diversifié, pour une communication scientifiquement fondée, factuelle, transparente, créant la confiance !

2.  Encore plus top-down - du Green Deal UE à la coordination climatique ONU: L'approche globale volontaire poursuivie depuis 30 ans avec les conférences annuelles des Nations Unies sur le climat (de Rio 1992 à Glasgow 2021..) doit être considérablement renforcée et accélérée sur un niveau mondial:

  • L'objectif:  Mise en œuvre rapide de l'Accord de Paris sur le climat afin que l'augmentation de la température mondiale puisse être limitée à 1,5 degrés.
  • Condition: Une nouvelle Agence climatique de l'ONU, dotée de compétences étendues et des ressources financières et humaines suffisantes pour émettre, si nécessaire, des directives et sanctions pour tous les pays.
  • L'UE en tête réalisant son "Green Deal" top-down avec des centaines de milliards €, des subventions, taxes et réglementations et deviendra le premier continent climatiquement neutre au monde d'ici 2050 au plus tard !
  • L'ONU ensuite: Tous les pays du monde suiveront l'exemple de l'UE - top-down, coordonnés, contrôlés, sanctionnés par l'Agence de l'ONU pour le climat - et maîtriseront ensemble avec succès la crise climatique globale!
    xxx

3.  La 3ème voie - impact global maximal - bottom-up avec des citoyens émancipés: Nous Européens voulons réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre au maximum dans tous les secteurs, à tous les niveaux, de façon efficace et démocratique, ensemble avec tous les citoyens au monde prêts a s'engagér: 

  • En tant que consommateurs en changeant notre mode de vie;
  • En tant que citoyens, dans notre communauté, région et nation, avec notre engagement en faveur d'une politique énergétique et climatique durable, efficace et subsidiaire à tous les niveaux politiques;
  • En tant qu'habitants de ce monde avec des pétitions, initiatives et l'élection de politiciens  s'engageant à lutter, aussi au niveau international pour des mesures climatiques efficaces et globalement durables - surtout avec:
    • Un "cent climatique" international des pays volontaires, sur les énergies fossiles (voir programme Suisse), pour financer les mesures climatiques les plus efficaces, notamment dans les pays les plus pauvres du monde;
    • Une coopération mondiale s'inquiétant du climat, efficiente et efficace, dans tous les domaines, surtout  dans le commerce extérieur (y-c. certificats d'émission CO2), l'économie, transports, recherche et éducation.
    • Une surveillance mondiale du climat efficace et indépendante sous la souveraineté de l'ONU.

 

 

 

 

Le centime climatique international (CCI)¹ 

 

  • Tous les pays membres de l'ONU sont invités à participer au CCI!
  • Un mandat de l'ONU réglera conception, mise en œuvre et  suivi du CCI par une fondation à but non lucratif indépendante des pays participants - basée à Genève² - non bureaucratique, efficace, flexible!
  • 1,0 centimes/litre² de carburants liquides² sur 50%² de la consommation mondiale fournira par an
    20 milliards $ pour réaliser les projets certifiés les plus performants, notamment dans les pays en développement. Avec des coûts de CO2 de 20$/t², les émissions de CO2 se réduiront de 1 milliard de tonnes par an¹  - ce qui se multipliera plusieurs fois selon
     stratégie climatique de la 3ème voie!
  

                                        ¹) Estimations basées sur l'expérience de la Fondation suisse pour le centime climatique  -  ²) Hypothèse exemplaire

 

 

2. Impact global maximal - avec nous, citoyens du monde!

 

 

Dans notre nouvelle Europe des Européens, diversifiée et démocratique (scénario UE* - projet de paix pour le 21e siècle), nous utiliserons des référendums pour déterminer une stratégie européenne efficace en matière d'énergie
et de climat ayant un impact global maximal - la 3e voie, ouverte à tous les citoyens autour du monde:

  1. Les partisans de Greta Thunberg et de la Jeunesse du climat sont invités à utiliser leur colère, peur, désespoir et revendications radicales - immédiatement, dans le monde entier et dans la mesure du possible démocratiquement !
    xxx
  2. Les partisans d'une politique climatique mondiale sous la direction d'une UE de plus en plus centralisée peuvent faire beaucoup plus pour le climat mondial, l'Union Européenne en crise, l'Europe et la démocratie, sur la 3ème voie, au moyen de référendums dans le noyau politiquement intégré de notre nouvelle Europe diversifiée,   qu'avec un "en avant comme toujours" intransigeant, avec de gigantesques conférences annuelles de l'ONU, un "Bruxelles" intransigeant et des citoyens qui ne se sentent pas pris au sérieux!
  3. Tous les citoyens du monde entier sont invités à emprunter la 3ème voie, notre projet de paix -  immédiatement et de manière responsable, engagée et créative, avec leurs propres idées, leur mode de vie, mais aussi politiquement, au niveau communal, régional, national et mondial, pour contribuer au maximum à la protection du climat mondial et au développement économique, social et démocratique de leurs pays - pour la paix, la liberté, les droits de l'homme et la dignité humaine - dans le monde entier !

 

La crise climatique est une chance pour Notre Nouvelle Europe au 21ème siècle, pour une nouvelle démocratie, de nouvelles idées et de nouveaux citoyens créatifs et responsables partout dans le monde!